Le geste ordinaire - Film de Maxime Coton

En construction...

Lydie Wisshaupt-Claudel (montage)

Elle est diplômée de l'Insas en 2005.
Elle travaille depuis en tant que monteuse à Bruxelles, essentiellement dans le documentaire.

Quelques uns des long-métrages documentaires sur lesquels elle a travaillé récemment: Le geste ordinaire de Maxime Coton, Dragalina de Ecaterina et Sherban Vidick, El Puesto d'Aurélien Lévêque.

Elle a également collaboré avec Joachim Thôme (Les Productions du Verger) sur divers films d'art et de musique, tels que Insights of a duo, Night Recordings ou Talweg Trio in Motion.

En parallèle, elle mène ses propres projets de films. Sideroads, son second documentaire, sera achevé dans le courant du printemps 2011.

Miléna Trivier (images et étalonnage)

Née en 1986, elle termine des études d’Image à l’insas en 2008.  Actuellement, elle partage son temps entre filmer les projets des autres et réaliser les siens. 

Elle considère l'étalonnage comme une complémentarité à son travail de cadreuse.

Laszlo Umbreit (prises de son et création sonore)

Intrigué par la musique électroacoustique, il se dirige vers des études de son à l’Insas, qu’il termine en 2010. Il travaille depuis 2006, tant en postproduction (montage son, mixage) qu’en tournage sur des films et des créations radiophoniques documentaire, en essayant autant que faire se peut d’y intégrer un travail sonore original qui reflète sa pratique d’opérateur son, de musicien électroacousticien et de metteur en son radiophonique.
 

Quentin Jacques (montage son)

Depuis 1992, il travaille principalement comme preneur de son et monteur son.Il est aussi réalisateur de bandes sons pour des spectacles et des expositions, ainsi que divers travaux et documentaires sonores et radiophoniques.
Il est membre fondateur de l'asbl deux temps trois mouvements, active depuis 1994 dans le domaine de l'audiovisuel.

Gil Decamp (image)

Il est diplômé de l'Insas en Image en 1993.

Il a partagé sa carrière entre le documentaire et la fiction, attaché aux deux approches.

D'abord machiniste, puis assistant-opérateur, cadreur et chef-opérateur, on rencontre au cours de ses participations : Philippe de Broca, Marion Hänsel, Bruno Dumont, les chefs-opérateurs Carlo Varini, Yves Cape, ...

Parmi les long- métrages documentaires, il a collaboré comme opérateur à "Rwanda, les collines parlent" de Bernard Bellefroid et "Maisha ni karata" de Philippe de Pierpont.